Micro et macro-learning : la complémentarité pour une véritable expérience d’apprentissage

e-Book

Micro et macro-learning : la complémentarité pour une véritable expérience d’apprentissage

Article
Micro et macro-learning : la complémentarité pour une véritable expérience d’apprentissage
Créer une expérience d’apprentissage exceptionnelle serait réservé aux grandes multinationales, seules capables d’investir massivement dans l’éducation et la formation… Voilà une idée reçue qui a la peau dure ! Cependant, il existe de nombreuses façons de vivre au travail une expérience d’apprentissage décisive. Dans son nouvel e-Book, Josh Bersin expose quelques unes de ses idées phares et identifie les clés de la réussite.

1. Décloisonner micro et macro-learning

L’apprentissage en entreprise peut se réaliser par l’usage de deux méthodes : le micro-learning et le macro-learning. Parfois, seuls de petits segments de contenus seront suffisants aux apprenants pour s’assurer d’un progrès rapide. Dans le contexte d’une acquisition de compétences plus complexes, il sera nécessaire de se poser, d’interrompre ponctuellement son travail, afin d’être disposé à plonger dans quelque chose de totalement nouveau. Votre entreprise doit s’appuyer sur ces deux modèles de formation.

combiner micro et macro-learning
Source : Josh Bersin, Accelerating Business Growth: Corporate Learning as a Business Strategy, p. 10. https://www.crossknowledge.com/media-center/publications/josh-bersin-learning-business-strategy

Généralement, les collaborateurs connaîtront une intensité d’apprentissage différente d’un mois sur l’autre, voire d’un jour à l’autre. L’amplitude augmente lorsque l’on aborde de nouvelles fonctions, puis ralentit peu à peu avec le temps. De nombreuses études, dont celle de Bersin, montrent clairement que lorsque qu’un collaborateur change d’emploi ou prend de nouvelles fonctions, il fera appel à davantage de formations théoriques. Une fois expert dans son domaine, il aura plus besoin de soutien, de références, et de réponses rapides à ses questions.

combiner micro et macro-learning : la pyramide
Source : Josh Bersin, Accelerating Business Growth: Corporate Learning as a Business Strategy, p. 11. https://www.crossknowledge.com/media-center/publications/josh-bersin-learning-business-strategy

2. Créer une variété d’expériences d’apprentissage

Il ne faut pas se focaliser exclusivement sur la formation en ligne. Même si vos apprenants lui témoigne un grand intérêt, leur expérience s’enrichira en rencontrant leurs pairs, en se rapprochant d’experts, en expérimentant par eux mêmes et en montrant ce dont ils sont capables. Ces quatre méthodes d’apprentissage (en ligne, avec les pairs, au contact d’experts et à travers des missions de développement) sont complémentaires et importantes. Afin d’être performant, vous devez vous assurer qu’elles sont toutes à la disposition de vos collaborateurs.

combiner micro et macro learning : le cycle d'apprentissage
Source : Josh Bersin, Accelerating Business Growth: Corporate Learning as a Business Strategy, p. 12. https://www.crossknowledge.com/media-center/publications/josh-bersin-learning-business-strategy

Une formation, pour être efficace, doit contenir des périodes d’apprentissage en face à face, des cours magistraux et des actions de formation « on-the-job ».

Une très performante société de services financiers a ainsi doté son Académie Digitale d’experts internes. Chaque domaine y est représenté (cybersécurité, design, analyse de données et marketing clients). Cette Académie Digitale propose non seulement une expérience virtuelle mais également de nombreux ateliers, des formations intensives et des séances avec des experts. D’autres entreprises du secteur des services financiers comme Visa ou Mastercard ont suivi le même modèle. Par exemple, le directeur de la planification et des ressources humaines (DPRH) de l’une d’elles mentionne : « Concevoir notre université d’entreprise comme un lieu privilégié pour nos populations d’apprenants a eu un impact important sur notre culture d’entreprise. Les collaborateurs viennent à l’université pour se rencontrer, organiser des réunions d’équipe ou des programmes de leadership et inviter des experts. Sans cet endroit, nous n’aurions jamais connu la transformation que connaît aujourd’hui notre entreprise. »

3. Mettre l’accent sur les programmes de collaboration et de fidélisation

Une troisième bonne pratique consiste à reconnaître qu’à différents stades du développement d’une personne, le macro-learning est nécessaire. Ces points de transition, souvent appelés « les moments qui comptent », détaillés ci-dessous peuvent faire ou défaire la carrière d’un collaborateur au sein d’une entreprise.

les moments qui comptent : combiner micro et macro-learning
Source : Josh Bersin, Accelerating Business Growth: Corporate Learning as a Business Strategy, p. 14. https://www.crossknowledge.com/media-center/publications/josh-bersin-learning-business-strategy

L’onboarding (l’intégration), la formation en vente et les transitions dans les postes de leadership représentent les occasions les plus courantes de recours au macro-learning. Le groupe Pandora, l’un des plus grands fabricants de bijoux au monde, applique cette méthode d’apprentissage.

Les stratégies de formation en entreprise ont progressé depuis la période où les méthodes traditionnelles de formation étaient la norme. De plus, une complémentarité s’est développée entre micro et macro-learning. Ainsi, de nombreuses études attestent que la plupart des collaborateurs apprennent plus efficacement lorsqu’ils alternent entre sujets proposés par petites séquences et sujets plus complexes. Cela ne veut pas dire qu’il faille délaisser l’apprentissage magistral ou basé sur l’expérimentation ! En effet, en gardant en permanence vos employés à jour et motivés par l’apprentissage, vous offrez à votre entreprise un avantage concurrentiel.
Téléchargez l’e-Book de Josh Bersin (en anglais) et optimisez dès à présent le modèle d’apprentissage de votre entreprise.

 

Lisez aussi

NEWSLETTER

Nos dernières nouvelles dans votre boite email.