Réussir à l’ère du « tout connecté »

Article

Réussir à l’ère du « tout connecté »

Article
Réussir à l’ère du « tout connecté »

Le monde actuel est confronté à un problème : son potentiel est gâché par les anciens modèles économiques. Les individus continuent de travailler de manière cloisonnée, tandis que les entreprises entretiennent des cultures de travail reposant sur ces paradigmes obsolètes. Malgré l’avènement de nouveaux types de réseaux, les sociétés n’exploitent pas encore le plein potentiel de l’hyperconnectivité.

Durant la minute qu’il faut pour lire cet article, près de 350 000 tweets ont été publiés sur Twitter, 1,73 million de publications ont reçu une mention « J’aime » sur Instagram et 3,25 millions de messages ont été envoyés sur Facebook. Derrière ces événements numériques se cachent un individu, une entreprise ou une organisation qui touchent des publics avec une instantanéité et une intimité jamais vues. Voilà ce qu’est lhyperconnectivité, et il est possible de l’appliquer quotidiennement aux relations professionnelles. Votre équipe marketing compte une vingtaine de collaborateurs ? En les munissant d’outils et de stratégies pour collaborer au delà des frontières habituelles, vous augmenterez de façon exponentielle l’expertise disponible pour trouver des solutions. Vous permettrez à vos collaborateurs de changer les choses en s’ouvrant à d’autres personnes, idées et ressources, le tout sans hausse des coûts liés au personnel. C’est possible — et les avantages sont énormes.

En revanche, sans changement, rien ne se fera et l’entreprise risque de stagner. Vous devez mettre en place des processus qui encouragent la collaboration et aident vos employés à dépasser les cloisons pour accéder à de nouvelles idées et expertise — des processus pour favoriser et améliorer le travail collaboratif.

Implémenter une culture d’intelligence connective

Cette approche est à la base d’un projet ambitieux mené par l’Université Case Western Reserve, qui construit actuellement des locaux d’une surface équivalente à celle de 8,5 stades de football américain sur le campus de la Clinique de Cleveland dans l’Ohio aux États-Unis. Une fois achevés en 2019, ces locaux hébergeront la faculté de médecine, l’école des infirmiers et la faculté d’odontologie de Case Western. Le but du regroupement de ces formations dans le même établissement est de développer les compétences de collaboration. Consciente de l’importance du travail d’équipe dans le secteur de la santé au XXIe siècle, l’Université Case Western Reserve organise régulièrement des sessions de brainstorming durant lesquelles des étudiants de chaque faculté discutent du diagnostic et du plan de traitement pour des patients fictifs. « Nombre de nos erreurs sont dues à une collaboration inefficace entre nos professionnels de la santé », explique le Dr Patricia Thomas, vice-doyenne à la pédagogie de l’Université Case Western Reserve.

Comment créer une culture d’intelligence connective ? Je propose une solution en trois étapes.

Lorsque vous rencontrez un problème, demandez-vous qui d’autre est concerné. Regardez au-delà de votre entourage habituel. L’Université Case Western Reserve constate que chacune des professions de santé s’investit beaucoup dans le bien-être des patients, mais que leur expertise doit être mise en commun. « La santé n’est plus un combat de gladiateurs, où un professionnel lutte seul contre une maladie », déclare le Dr James Young, cardiologue et doyen de la faculté de médecine Lerner de la Clinique de Cleveland, dans un entretien avec NPR.

Sollicitez l’aide de ces personnes et imaginez des initiatives pour les motiver, à l’image des débats entre étudiants sur le plan de traitement de patients — réunir des groupes hétérogènes autour d’un objectif commun permet de les sensibiliser à la collaboration. Et montrez-leur ce que chacun peut apprendre de l’autre.

Faites vivre cette communauté dans la durée. Pour l’Université Case Western Reserve, cela a nécessité un investissement de 500 millions de dollars. Vous y parviendrez sans doute à moindre coût.


Cet Article rédigé par Erica Dhawan fait partie d’une publication composée de 11 autres contributions par les membres de notre Faculty autour des thématiques de transformation.

Lisez aussi

NEWSLETTER

Nos dernières nouvelles dans votre boite email.