Le point de vue des apprenants sur leur parcours onboarding

Pratiques L&D

Le point de vue des apprenants sur leur parcours onboarding

Article
Le point de vue des apprenants sur leur parcours onboarding

3 bonnes pratiques et 2 erreurs à éviter

Dans un contexte de « grande démission » ou de « grand remaniement », l’intégration de nouveaux embauchés est plus clé que jamais. A la fois pour accélérer l’efficacité opérationnelle des nouveaux embauchés et pour les retenir dans la durée, un « bon » parcours onboarding est clé.

C’est pourquoi les équipes de CrossKnowledge ont souhaité en savoir plus sur l’expérience d’intégration vécue par les apprenants qui utilisent nos solutions.

Elles ont ainsi analysé les résultats des enquêtes de fin de formation complétées par un échantillon de 1213 apprenants ayant suivi un parcours d’onboarding en ligne sur les plateformes de nos clients en 2021.

Les bonnes pratiques pour un onboarding réussi:

Un parcours facile à suivre

22% des nouveaux embauchés apprécient que leur parcours onboarding soit facile à suivre. Ils valorisent un parcours qui les accompagne de façon progressive, à partir de leur premier jour dans l’entreprise et parfois avant (ce qu’on appelle le pré-boarding). Même s’ils ont souvent des expériences et des parcours très variés, il est important d’avoir un parcours organisé, qui donne l’essentiel rapidement tout en offrant des opportunités d’aller plus loin à ceux qui en ont besoin. Un ton relativement informel et la présence d’un lexique sont également très appréciés. Chaque entreprise a son jargon, un vocabulaire spécifique, voire des acronymes qui paraissent communs au sein de l’entreprise mais qui le sont beaucoup moins pour des personnes qui viennent de l’extérieur.

Toutes les infos en un seul endroit

11% des nouveaux embauchés apprécient que leur parcours onboarding soit un point de référence où ils retrouvent toutes les informations nécessaires pour prendre leurs marques dans leur nouvelle entreprise. Ils peuvent ainsi y trouver les informations indispensables pour bien commencer leur nouvelle mission mais ont aussi besoin d’y revenir plus tard pour y retrouver des informations qui leur manquent.

Les thématiques particulièrement appréciées sont :

  • l’impact de leur département sur l’entreprise
  • l’impact de l’entreprise sur la société en général et plus spécifiquement les actions menées en faveur de l’environnement
  • les opportunités de développement professionnel et la visibilité sur ce que font les autres départements
  • l’histoire de l’entreprise et sa culture
  • des outils et conseils pratiques pour évoluer au sein de l’entreprise

Humaniser son parcours

6% des nouveaux embauchés apprécient des parcours où l’humain a toute sa place. Cela peut se faire grâce à des vidéos de leaders de l’entreprises, des vidéos de collègues qui parlent de leur département ou qui prodiguent des conseils pratiques, des tables rondes ou des moments d’échanges avec un(e) facilitateur(-trice) RH. Cela peut être également des échanges avec des salariés ou d’autres nouveaux embauchés qui sont confrontés aux mêmes situations qu’eux.

Les nouveaux embauchés ont besoin de « personnifier » l’entreprise qu’ils viennent d’intégrer et il est important d’impliquer différents membres de l’entreprise dans la construction d’un « bon » parcours d’entreprise. Inciter les échanges entre nouveaux embauchés à travers des discussions ou des activités en commun est également un bon moyen de renforcer l’esprit de communauté.

Les erreurs à éviter:

Un parcours trop long, surchargé en information

16% des nouveaux embauchés se retrouvent face à un parcours d’intégration trop long, surchargé d’information où ils ont du mal à identifier les contenus importants pour leur intégration et ceux secondaires. Ils citent souvent des vidéos trop longues et une masse de contenus impossible à assimiler lors de leur prise de poste ou qui arrive trop tard par rapport à leurs besoins.

Le manque de structure revient également. Souvent « fourre-tout », le parcours onboarding doit au contraire guider les apprenants au maximum, dès leur premier jour et dans la durée. La structure en 3 temps « à compléter le premier jour, la première semaine et sous 90 jours » permet de répondre à ce besoin.

Des contenus pas assez mis à jour

8% des nouveaux embauchés font l’expérience de contenus obsolètes ou de liens vers des sites ou des outils désactivés ! Dés le début de la création du parcours onboarding, il est important de mettre en place une gouvernance, une personne ou une équipe en charge de s’assurer périodiquement (tous les 3 ou 6 mois) de la validité des contenus et des liens.

Il est également déconseillé d’investir beaucoup de moyens (créer une vidéo en motion design par exemple) dans la création de contenus à mettre à jour périodiquement. Réservez ces investissements pour la création de contenus plutôt stables (les valeurs, l’histoire de l’entreprise) et privilégiez des solutions plus souples pour les contenus qui évoluent régulièrement (un module e-learning avec une médiatisation modérée par exemple).

En résumé, selon nos recherches, la recette d’un bon parcours onboarding est composée de ressources faciles à suivre et synthétiques, avec des mises à jour régulièrement et rassemblées en un seul endroit, le tout agrémenté d’opportunités de voir et rencontrer d’autres salariés de l’entreprise.

Découvrez les bonnes pratiques pour avoir un parcours onboarding qui va attirer et fidéliser vos talents !

Téléchargez l’e-book!

 

Adrien Souci est un consultant en Learning Design avec 15 ans d’expérience en Learning and Development et 5 ans en Digital Learning. Le rôle d’Adrien chez CrossKnowledge est d’aider nos clients à concevoir leurs programmes de formation en entreprise et de les former aux pratiques, outils et méthodologies de Digital et Blended Learning. Il co-conçoit plus de 40 programmes BlendedX sur des sujets multiples pour un large panel d’industries.

Lisez aussi