Réflexions autour de l’apprentissage personnalisé

Article

Réflexions autour de l’apprentissage personnalisé

Article
Réflexions autour de l’apprentissage personnalisé

La personnalisation de la formation est, comme son nom l’indique, l’adaptation des programmes aux besoins, aux méthodes d’apprentissage et aux désirs des apprenants. La personnalisation cible ce que l’apprenant veut apprendre et la manière dont il a envie de l’apprendre. Elle porte sur le désir élémentaire qu’ont les personnes d’aimer ce qu’elles font et de sentir que ce qu’elles font en vaut la peine.

L’apprentissage personnalisée inclut des éléments de formation blended. Nous avons tous des méthodes préférées d’obtention des informations et des méthodes alternatives si nos méthodes préférées ne fonctionnent pas ou ne sont pas disponibles. Prenons un exemple, en commençant par notre environnement immédiat : le bureau sur lequel cet article est écrit et ce qui l’entoure. Les options d’apprentissage et de divertissement qui s’y trouvent se présentent sur différents supports : ordinateur, smartphone, télévision, DVD musicaux, radio et livres imprimés rangés sur des étagères. Il existe des variantes, notamment les DVD de Netflix envoyés par courrier ou n’importe lequel des services de streaming. Le multitâche en fait également partie, par exemple l’utilisation d’un ordinateur pour rechercher des livres intéressants à la bibliothèque, ou la combinaison des transports publics et de la marche à pied pour s’y rendre. Le multitâche peut aussi consister à consulter son smartphone sur le chemin de la bibliothèque, ou encore à faire des recherches sur Internet en ayant la télévision allumée. L’ordinateur comme le smartphone donnent tous deux accès à différentes formes de communications électroniques. Il est possible d’utiliser plusieurs méthodes, par exemple envoyer des courriels et passer des appels téléphoniques pour assurer un suivi.

La personnalisation présente la réalité du contrôle par l’utilisateur. Peut-être plus important encore : elle donne une image de ce contrôle. La personne assise au bureau sur lequel cet article est écrit peut choisir l’information à rechercher, ainsi que le support à utiliser pour la recherche ou la consultation de celle-ci. Elle a aussi à sa disposition toute une gamme d’options de relaxation. Ce bureau met aussi en évidence les limitations et même les problèmes posés par la personnalisation.

Tout d’abord, l’apprentissage personnalisé en milieu professionnel va émerger dans un contexte modelé par le management. Intéressons-nous de nouveau à cet article, une commande sur l’apprentissage personnalisé. Il sera envoyé par courriel, la rédaction manuscrite n’est donc pas un moyen approprié. Il pourrait être exporté en PDF, mais cela ne permettrait pas de le modifier facilement. Les courriels ne reçoivent pas toujours de réponse immédiate. Un appel téléphonique ou par Skype n’est pas une option lorsqu’un bureau est fermé. L’envoi d’un courrier « à l’ancienne » serait susceptible de faire une bonne impression, ne serait-ce que parce qu’il sortirait du lot. Mais cela prendrait quelques jours, au mieux. Si cet article faisait la critique d’un essai portant sur l’apprentissage personnalisé, la source de recherche principale pour l’article devrait être le livre. Un possible futur collaborateur au projet pourrait rencontrer les mêmes problèmes.

Si le temps est mauvais, il est possible que les bibliothèques ferment et que les transports en commun soient arrêtés. À tout le moins, il sera plus difficile de s’y rendre. Si une tempête entraîne une coupure générale d’électricité, la batterie de cet ordinateur n’a pas plus de trois heures d’autonomie. Un smartphone peut avoir jusqu’à 12 h d’autonomie. Cela ne tient même pas compte du manque de lumière en cas de coupure d’électricité.

L’apprentissage dans le cadre d’une session de formation formelle peut se retrouver limité par les sources disponibles. Avec la formation à distance, malgré tous ses avantages, il est plus difficile de se retrouver en face à face. Les médias électroniques ne compensent qu’en partie. Le formateur peut n’avoir qu’une disponibilité illimitée pour des conversations en personne ou via des médias. L’apprenant devra donc s’adapter.

Le manager aura certainement un impact limitant sur le libre choix de l’apprentissage personnalisé. D’une part, il est susceptible de ne pas pouvoir (ou vouloir) payer pour un certain nombre de méthodes et de sujets, en particulier si les programmes de formation doivent être conçus de zéro. La direction peut souhaiter que ses salariés obtiennent certaines nouvelles compétences, notamment si l’entreprise investit dans du matériel comme des ordinateurs et des appareils mobiles. Les systèmes d’exploitation et les applications d’ordinateurs et de smartphones se ressemblent beaucoup entre eux. La ressemblance est encore plus grande entre les matériels du même type. Mais de petites différences peuvent être capitales. Dans une application de traitement de texte, un raccourci clavier sélectionne des mots. Dans une autre application, le même processus supprime du texte. Heureusement, le bouton « défaire » existe dans les deux systèmes.

Alors, comment faire de l’apprentissage personnalisé ? La première étape correspond à la première étape de n’importe quel plan. Que voulez-vous que vos collaborateurs apprennent ? Quels sont vos objectifs ? Des objectifs finaux servant de buts, des objectifs préliminaires mesurant la progression ? La direction doit être capable de formuler ce qu’elle veut accomplir et la manière de savoir que ses objectifs ont été atteints. Même si l’objectif n’est que de réorganiser et d’étendre la formation à d’autres collaborateurs ou d’autres sites, il doit exister un moyen de mesurer celle-ci.

De quelles ressources disposez-vous en interne ? Cela comprend le budget pour la formation. Cela comprend aussi les médias disponibles en interne. Un des problèmes est de savoir si une majorité de vos salariés dispose d’un smartphone, et de quel type. Il est possible d’adapter les programmes pour les utiliser sur ordinateur ou sur smartphone, à moins que vous n’ayez déjà prévu de fournir aux collaborateurs des smartphones du même type, ce qui vous reviendra cher.

Vous devrez chercher à l’extérieur ce que vous n’avez pas déjà. Découvrez ce qui est disponible sur le commerce et ce qui devra être créé. Un livre sur la formation personnalisée, par exemple, vous coûtera nettement moins cher, même en achetant un exemplaire pour chaque salarié, que la commande d’un tel livre auprès d’un auteur.

Vous êtes en train de personnaliser un programme ou un dispositif conçu pour offrir aux salariés le plus de choix possibles. N’oubliez donc pas de demander aux collaborateurs ce qu’ils veulent et attendent de la formation. Utilisez le feedback des apprenants de la dernière formation. Demandez-leur ce qu’ils veulent voir dans la formation suivante, tant pour ce qui est des sujets que des méthodes. Augmentez le taux de réponse, soit en les encourageant à répondre, soit en leur rappelant que leur avis est nécessaire et que s’ils répondent, ils seront plus susceptibles d’obtenir ce qu’ils veulent. Enfin, n’oubliez pas de demander des retours après avoir utilisé le programme. Cela vous aidera à améliorer le programme ou l’application pour le prochain groupe d’apprenants.

L’environnement d’apprentissage le plus efficace est déterminé par l’utilisateur, avec la contribution de la direction. Le secret de l’apprentissage déterminé par l’utilisateur, ou personnalisation, est que donner le plus de choix possible augmente l’engagement personnel vis-à-vis du programme et de la formation elle-même. Les personnes apprennent plus lorsqu’elles guident leur propre apprentissage.

Lisez aussi

NEWSLETTER

Nos dernières nouvelles dans votre boite email.