Comment relever le défi de l’innovation aujourd’hui

Article

Comment relever le défi de l’innovation aujourd’hui

Article
Comment relever le défi de l’innovation aujourd’hui

Les temps changent, et les dirigeants savent qu’ils n’ont pas d’autres choix que de s’adapter ou de disparaître : 80 % d’entre eux estiment que leurs modèles économiques sont menacés (McKinsey, 2015). Les grandes entreprises sont confrontées à des défis de taille : comment rester compétitif et au goût du jour, alors que le marché est en constante évolution ? Quels sont les moyens les plus efficaces pour faire face à une concurrence qui n’hésite pas à réduire considérablement les marges ? Comment attirer et fidéliser les clients, alors qu’ils ne jurent que par la dernière nouveauté ?

La réponse à toutes ces questions réside dans la capacité des entreprises à innover. Comme l’a dit Gary Hamel, auteur à succès encensé par le Wall Street Journal et gourou de l’innovation : « L’innovation est d’une importance capitale. C’est la seule façon de rester dans l’air du temps, de garantir la fidélité des clients à long terme et d’être performant dans un contexte économique morose » (Forbes, 2012). Les dirigeants le savent : 84 % d’entre eux placent l’innovation au cœur de leur stratégie de croissance. Ils sont absolument convaincus de l’importance majeure de l’innovation… mais sont très déçus de leur propre capacité à innover. En effet, seuls 6 % des dirigeants sont satisfaits de leurs résultats en matière d’innovation (McKinsey, 2015).

 

Dans un monde en constante évolution, la question n’est plus de savoir s’il faut innover, mais comment y parvenir

Pourquoi ces initiatives innovantes échouent-elles de manière aussi visible ? Les bonnes intentions et l’enthousiasme ne suffisent pas. Le problème semble résider dans la façon dont les entreprises mettent en place ces projets.

L’un des plus grands risques est de confondre innovation et amélioration progressive des performances – et c’est une erreur commise par 82 % des dirigeants (Accenture, étude sur l’innovation aux États-Unis, 2015) ! Si l’amélioration progressive des performances, qui repose sur l’optimisation par petites étapes d’un produit existant, aide généralement à maintenir ou à accroître la compétitivité de l’entreprise, elle n’est pas synonyme d’innovation.

Un autre obstacle de taille se dresse dans la mise en œuvre des stratégies d’innovation. S’il leur manque des éléments fondamentaux pour favoriser le changement et attirer les investissements, ces stratégies resteront décevantes et ne donneront pas les résultats escomptés. À l’heure actuelle, bien que pleinement conscientes de l’importance d’innover, les entreprises sont confrontées à ce que l’on pourrait appeler une crise de l’innovation. Par exemple, seuls 5 % des dirigeants d’entreprises américaines disposant de programmes d’innovation affirment que le personnel concerné est motivé pour innover. En effet, les collaborateurs ont souvent le sentiment que leurs nouvelles idées sont peu prises en compte et analysées. Ils se désintéressent alors des programmes d’innovation, car ils sont persuadés qu’ils ne seront pas récompensés ou reconnus pour leurs bonnes idées (MindMatters Technologies, enquête auprès de 150 entreprises américaines disposant de programmes d’innovation, 2015).

 

Conseils pratiques pour une innovation efficace

Les dirigeants et les équipes opérationnelles doivent revoir leurs stratégies en adoptant une approche disciplinée et structurée pour booster la capacité d’innovation de l’entreprise. Les projets d’innovation étant des projets stratégiques décisifs, il faut les traiter en tant que tels, en mettant en place les outils et les processus appropriés pour une efficacité et une agilité optimales.

Il est également crucial d’éviter de se consacrer uniquement aux produits et à l’innovation progressive mentionnée précédemment. Malgré l’importance de cette dernière, c’est en vous concentrant sur les besoins et les attentes des clients que vous créerez de la valeur ajoutée. Votre entreprise doit être centrée sur le client et s’inspirer de ses idées générales.

Innover, c’est aussi faire appel à de nouveaux contributeurs. Si vous comptez uniquement sur la R&D pour innover, vous commettez une grave erreur. Il faut au contraire exploiter l’intelligence collective de l’entreprise en faisant participer toutes les équipes aux discussions, ce qui implique de valoriser les idées des collaborateurs et de mettre en application les propositions les plus prometteuses. Vous déclencherez ainsi une avalanche de nouvelles idées dans toute l’entreprise et stimulerez la motivation de vos collaborateurs en leur offrant l’opportunité de contribuer à la réussite de la société.

Notre dernier conseil concerne la culture de l’entreprise. Pour favoriser l’innovation, il est essentiel de développer une culture entrepreneuriale et de former le personnel à la pensée innovante. Promouvez l’originalité en encourageant vos collaborateurs à exprimer leurs opinions et à défendre leurs points de vue. Invitez-les à être curieux et à poser des questions, même celles dont les réponses semblent a priori évidentes. Poser systématiquement la question « pourquoi ? » aide à identifier les causes des problèmes et à trouver des solutions innovantes pour les résoudre. Enfin, une culture d’innovation est synonyme d’ouverture d’esprit. Il est important de créer des liens entre les collaborateurs, quels que soient leur poste, leur service et leur niveau hiérarchique.

Les entreprises doivent suivre ces étapes concrètes pour développer une véritable culture de l’innovation et rester compétitives dans un monde en constante évolution.

Lisez aussi