Learner marketing: l’importance du storytelling dans l’engagement apprenant

Pratiques L&D

Learner marketing: l’importance du storytelling dans l’engagement apprenant

Article
Learner marketing: l’importance du storytelling dans l’engagement apprenant
Dans notre précédent article sur le learner marketing, nous vous expliquions comment mettre en place un plan de communication 360° situant l’apprenant au cœur du processus d’apprentissage. Toujours dans cette optique, le storytelling peut, en suscitant l’intérêt, contribuer à une meilleure mémorisation. La maîtrise de la narration est essentielle pour capter l’attention de vos collaborateurs, et pour les engager dans une expérience apprenant stimulante. Découvrez maintenant en quoi cela consiste et comment l’utiliser efficacement dans des programmes de formation.

Utiliser les codes du marketing en formation : le storytelling

Nous avons tous, dans notre enfance, été captivés par les récit des contes d’Andersen, de Perrault ou des frères Grimm. Ces histoires restent, encore aujourd’hui, gravées dans notre mémoire, parce que les techniques narratives utilisés par ces auteurs étaient très abouties. Le storytelling s’inspire de cet art de raconter des histoires. Les professionnels de la communication et du marketing ont adopté la technique à leur contexte pour, d’une part, interpeller et capter l’attention du public – les apprenants – et pour, d’autre part, constituer un fil narratif : une colonne vertébrale sur laquelle la mémoire va pouvoir enregistrer des informations.

Dans le domaine de la formation, organiser les différents apprentissages en racontant une histoire augmente considérablement l’engagement, l’assiduité et la mémorisation. Le storytelling est un excellent mécanisme mnémotechnique ! Nous connaissons tous nos conjonctions de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car), parce que nous avons retenu la phrase « Mais où est donc Ornicar ? ». Le sens de la phrase nous permet de restituer les mots dans l’ordre et de les retenir pour toujours.

Pourquoi utiliser le storytelling en formation ?

Capter l’attention en donnant du sens

Le storytelling est d’abord un moyen d’ancrer la formation. Il peut s’inspirer d’histoires réelles, mais peut également faire appel à l’imaginaire et à la fiction. Vous pouvez donc parfaitement utiliser dans votre projet des super-héros ou des dragons, si vous parvenez à créer un lien avec la formation visée ! Dans tous les cas, l’histoire que vous raconterez devra respecter une certaine logique ainsi qu’une cohérence narrative, propices à développer le suspense et susceptibles ainsi de créer désir et attente. Vos collaborateurs pourront se transposer et s’identifier eux-mêmes au sein de l’histoire. Le contenu est ainsi rendu plus ludique et attractif, tout en fournissant à l’apprenant du sens et de la cohérence. En présentiel comme en formation à distance, un formateur illustrant des éléments théoriques avec des anecdotes réussit toujours mieux à capter l’attention des apprenants. D’ailleurs, c’est d’abord l’anecdote qui sera retenu par le cerveau. Il reconstituera ensuite les éléments de connaissance qui y sont attachés.

Susciter des émotions pour motiver et favoriser la mémorisation

Utiliser le storytelling en formation vous permettra également de maintenir l’attention de vos collaborateurs plus durablement tout au long de la session d’apprentissage. Le taux d’attention moyen d’un adulte peut chuter de 80 % en dix minutes. En stimulant régulièrement l’apprenant au cours de la session, il est possible de réduire ce décrochage.

On sait aujourd’hui que le cerveau mémorise mieux les idées inscrites dans un processus narratif que les faits isolés. Avec le storytelling, il s’agit donc d’associer des points marquants avec des éléments apparemment plus anodins pour aider vos collaborateurs à mieux s’en souvenir. C’est en faisant appel, par ces histoires, à des émotions positives, que vous pourrez ainsi augmenter les capacités de mémorisation de vos apprenants.

Découvrez comment améliorer les capacités de mémorisation de vos collaborateurs en misant sur des dispositifs de blended learning et en accentuant l’ancrage émotionnel :

Faire du storytelling : la checklist
  • Bien définir la population cible ;
  • Adapter son discours narratif à la cible visée ;
  • Prendre des exemples faisant écho soit à la réalité des apprenants soit à un imaginaire partagé ;
  • Raconter une histoire en phase avec les valeurs de votre entreprise ;
  • Faire rêver si cela vous est possible ;
  • Mobiliser vos ressources ludiques et humoristiques.

Savoir raconter une histoire et contextualiser vos propos de formation est essentiel pour mobiliser vos apprenants autour d’une véritable expérience et accroître leur engagement. Inspirez-vous des techniques du learner marketing pour construire des programmes de formation efficaces avec la Learning Suite !

Lisez aussi

NEWSLETTER

Nos dernières nouvelles dans votre boite email.